Médium et oracle

Hôtel à Strasbourg? trivago

Le terme médium correspond à de nombreuses définitions. En spiritualité, le médium est la personne qui, de façon innée, a des perceptions ou des sensations ne provenant pas des cinq sens.

L’origine de leur don est très controversée. Pour certains il s’agit d’intuition, pour d’autres d’états de conscience modifiés. Quoiqu’il en soit le médium a des facultés hors du commun et peut, grâce à elle, obtenir des résultats parfois stupéfiants.

Les médiums ont connu une grande mode en Europe au cours du 19e siècle. Certains abus ont parfois décrédibilisé la médiumnité, en se rapprochant de la prestidigitation des tours de magie, etc. Des études scientifiques ont même été réalisées pour établir la véracité des phénomènes paranormaux. L’analyse des résultats a provoqué de nouvelles controverses.

Un médium est généralement réputé pouvant servir d’intermédiaire entre les hommes et les esprits. Il est ce que l’on appelle « un canal ». Un des tout premiers auteurs traitant le sujet est Allan Kardec (1861). Ses ouvrages font encore autorité en la matière. Certains médiums peuvent entrer en contact avec les défunts, lire à distance, visionner des objets cachés, entre autres. Certains peuvent prédire l’avenir ou donner les grandes lignes du futur du consultant.

inside-pagePlutôt que perception extra-sensorielle, le nouveau terme en vogue pour médium est « channel », il y a toutefois une différence importante. Le channeling fait appel à des « êtres de lumière », entités angéliques, ou encore « maîtres ascensionnés » alors que les médiums font appel à des esprits, à l’au-delà. Un nouvel engouement pour les médiums et le channeling se développe depuis les années 80, notamment sous l’influence anglaise et le développement du courant New Age. Le bouddhisme fait également appel à l’état de médiumnité et reconnaît l’état de médium. Il existe un Oracle officiel du Dalaï-Lama. La médiumnité est désormais prise en compte dans divers domaines.

Les médiums se divisent en plusieurs catégories, à savoir : les médiums clairvoyants (qui voient des entités), les médiums clairentendants (ils les entendent), les médiums christiques (ils possèdent un magnétisme permettant de guérir, ils se rapprochent des guérisseurs ou des magnétiseurs), les médiums dits à inspiration (les entités leur suggèrent des réponses à leurs questions), les médiums à table tournantes (les entités répondent par des coups dans un table ou un meuble), les médiums écrivains (écriture automatique sous la dictée d’une entité), les médiums peintres (peinture automatique), les médiums à planchette (l’entité répond aux questions du médium grâce à une planche sur laquelle figurent des lettres). Certains médiums prêtent leur corps aux entités. Elles se servent alors de celui-ci pour parler aux consultants. Il y a d’autres sortes de médiumnité mais les cas précités sont les plus fréquents.

Pour lire l’avenir, les médiums se servent de la voyance, l’un des arts divinatoires. Chaque médium a sa spécificité. Il est important de poser des questions claires et précises aux entités qui répondent, quelque soit le moyen de communication. Avec la médiumnité, on entre dans le monde de la foi, il s’agit d’une affaire très intime.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.