L’oniromancie

Hôtel à Strasbourg? trivago

Cette discipline est vieille comme le monde. Elle fait partie des arts divinatoires, son but est l’étude du contenu des rêves. On la retrouve dans toutes les civilisations. Pour les Egyptiens par exemple, les dieux auraient créé les rêves pour communiquer avec les hommes. Dans l’Illiade et L’Odyssée, les Grecs, pendant et après la guerre de Troie, scrutent leurs rêves pour connaître les décisions des dieux et savoir d’eux qu’elles sont les démarches qu’ils doivent entreprendre.

Les rêves ne sont pas là pour rien et laissent augurer de nombreuses pistes très précises de notre destin et donc de notre avenir. Objet de fascination, la connaissance des rêves est devenue une véritable science sous la plume de plusieurs chercheurs (Freud, Jung, Boss, Khan, etc.), notamment des neurologues qui étudient l’activité du cerveau durant le sommeil et plus particulièrement les rêves.

Il existe plusieurs types de rêves, des cauchemars aux rêves créatifs et surtout les rêves prémonitoires qui nous intéressent ici. L’oniromancie va permettre d’étudier le contenu des rêves et de répondre à des questions précises.

inside-pageL’oniromancie est basée en réalité sur l’étude des symboles des rêves. L’ouvrage de référence est resté, pendant des siècle, un traité du deuxième siècle avant Jésus Christ : L’Onirocriticon d’Artémidore d’Ephèse. On y retrouve plus de trois mille rêves, tous interprétés. On le confond parfois avec La clef des songes ; il a été en réalité la source d’autres ouvrages portant ce nom.

En résumé, la croyance en l’origine divine des rêves est universelle. Leur utilisation pour prédire l’avenir est très ancienne. On la retrouve également à divers stades dans le chamanisme.

Le premier conseil qui puisse être donné à toute personne souhaitant faire analyser ses rêves par un oniromancien est de garder près de son lit un carnet et un stylo afin de noter ses rêves. Plusieurs éléments sont ensuite à prendre en compte pour la compréhension et l’analyse des rêves : l’impression laissée par le rêve en lui-même, l’échéance du rêve (parfois donnée dans le rêve lui même), les inversions de rêves (rêver de la mort, par exemple, peut être un signe très positif de changement, de renouvellement), les éléments favorables (ceux qui se trouvent sur la droite), les éléments défavorables (ceux qui sont à gauche), les couleurs, les animaux, les personnes rencontrées. Comme on le voit, tous les détails sont importants. Ces interprétations sont parfois très anciennes. La position à droite ou à gauche est par exemple un souvenir de l’Antiquité et des augures. On citera un vol d’oiseaux allant vers la gauche qui annonçait un malheur, et d’ailleurs le mot gauche en latin « sinistra » a donné tous les mots que nous connaissons aujourd’hui autour du mot « sinistre », synonyme de malheur.

Les éléments du rêve ne seront jamais pris dans leur individualité mais dans un ensemble.

Miroir de votre âme, ils sont les vecteurs du divin. Ils apporteront peut-être les réponses à vos questions les plus directes, à condition de savoir bien les interpréter et d’entendre la voix divine…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.